Le grand retour de Laurent Fabius

le
0
Sa prise de position en faveur du non au référendum de 2005 sur la Consitution européenne a failli lui coûter le poste prestigieux de ministre des Affaires étrangères.

L'ex-plus jeune premier ministre de la Ve République fait son retour au gouvernement. Laurent Fabius, 65 ans, devient ministre des Affaires étrangères. Il avait 37 ans et déjà une solide expérience gouvernementale quand François Mitterrand en fit le successeur de Pierre Mauroy à Matignon, en 1984. Le président, qui s'était attaché les services de ce surdiplômé, énarque et normalien, sur la suggestion de son ami Georges Dayan, lui avait successivement confié le Budget, l'Industrie et la Recherche, puis la Modernisation industrielle.Son passage à Matignon, où il dut affronter le couple infernal «dette en explosion et inflation galopante», lui valut une réputation «droitière» chez les socialistes. Il eut sa revanche en mars 2000, quand Lionel Jospin le nomma ministre des Finances après la démission de Dominique Strauss-Kahn. Sept mois auparavant, il s'était pourtant de nouveau attiré la vindicte de ses camarades en publiant dans Le Monde une tribune où il ex

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant