Le grand pessimisme de la presse algérienne

le
2
Après la prise d'otage sur un site gazier par un commando armé, les journaux algériens dénoncent les «défaillances sécuritaires» du pouvoir et s'alarment de l'engrenage dans lequel va être pris leur pays.

Alger

Le ton est dur envers les autorités algériennes, ce matin, dans les quotidiens du pays qui pointent les «défaillances sécuritaires» comme le fait le journal arabophone El Khabar. «C'est la facilité avec laquelle l'opération a été montée et exécutée dans une région et contre un site stratégique censé être bunkerisé qui inquiète le plus, note un éditorialiste d'El Watan . Cela signifie qu'après l'attentat de Tamanrasset qui avait visé la brigade de la gendarmerie et en dépit du climat de guerre à notre frontière, les autorités algériennes ne semblent pas avoir pris conscience de l'ampleur du danger qui guette à nos portes et des risques de voir le conflit se transposer chez nous.»

Pour le politologue Salah Mouhoubi, cité...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • farouxfr le jeudi 17 jan 2013 à 12:58

    Et nous irons aider ceux qui nous ont foutu dehors !

  • M2280901 le jeudi 17 jan 2013 à 12:07

    80% des terroristes viennent de leur pays!