Le Grand Orient de France réinvestit les questions de société 

le
0
Guy Arcizet a été réélu vendredi grand maître de la première obédience maçonnique française.

La très confortable réélection de Guy Arcizet, 68 ans, au siège de grand maître du Grand Orient de France, dans la nuit de jeudi à vendredi, à Vichy, signifie que cette première obédience maçonnique française retrouve sa sérénité mais aussi qu'elle resserre les rangs en vue des débats de la campagne présidentielle.

«Nous n'allons pas prendre position et sûrement pas dire pour qui voter», confie au Figaro le grand maître de cette obédience réputée majoritairement à gauche. Mais «nous allons interpeller les républicains, à gauche comme à droite, pour une vraie philosophie politique, sans compromission».

Cette orientation, en tout cas, a permis le retour au calme dans l'obédience. Elle subit de fortes turbulences ces dernières années, à la faveur du débat sur l'initiation des femmes dans les loges mais aussi, en coulisses, sur la conduite à tenir vis-à-vis de l'actuelle gouvernance de la France.

Une relative bienveillance à l'égard de Nicolas Sarkoz

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant