Le grand jeu des 50 milliards (d'économies)

le
3
Michel Sapin a présenté le 1er octobre son projet de budget 2016.
Michel Sapin a présenté le 1er octobre son projet de budget 2016.

Comment maintenir, envers et contre tout, le chiffre des 50 milliards d'économies de 2015 à 2017 ? Pour continuer à afficher ce symbole politique ? ni trop laxiste, ni trop rigoriste aux yeux du gouvernement ?, les experts de Bercy se livrent à des acrobaties de plus en plus périlleuses.

La présentation du budget 2016, mercredi dernier, en a offert une nouvelle illustration. Michel Sapin a tout bonnement expliqué que les économies sur la dépense publique en 2015 n'atteindraient finalement pas les 21 milliards promis. Elles se limiteront à 18,6 milliards. Le revirement est brutal. Jusque-là, le ministre des Finances s'était accroché envers et contre tout à la première marche de son plan de 50 milliards, quelles que soient les circonstances. Lorsqu'il avait constaté que l'inflation n'atteindrait pas le niveau attendu au moment du vote du budget (ce qui réduit les économies liées au gel de prestations ou de la rémunération des fonctionnaires), il avait même promis des mesures supplémentaires pour compenser. Las ! Elles n'ont visiblement pas été suffisantes pour préserver les 21 milliards d'économies.

De 14,5 milliards à 16 milliards d'un claquement de doigts

Mais le revirement du ministre est passé comme une lettre à la poste. D'abord parce qu'il a maintenu sa prévision de déficit pour la fin de l'année à 3,8 %. Ensuite parce qu'il a annoncé davantage d'économies en 2016 et 2017 pour compenser. Celles-ci ont...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8252219 le lundi 5 oct 2015 à 09:25

    La Gamberge !!!!!

  • pichou59 le lundi 5 oct 2015 à 06:55

    sapin l'énarque est très fort pour ce genre d'exercice; la classe moyenne et haute va en faire certainement les frais!!!! souvenez-vous lorsqu'il était au ministère du travail?

  • aiki41 le lundi 5 oct 2015 à 06:49

    ah ! surprenant ? tout ce que ce gouvernement a engagé est un échec, tout ce qu'a promis ce gouvernement n'a pas été tenu à l'exception de faire saigner le peuple français. Où sont parties les sommes prélevées au travers des nouvelles taxes et des nouveaux impôts ?