Le grand collisionneur se lance dans la quête d'une "nouvelle physique"

le
0
Le grand collisionneur se lance dans la quête d'une "nouvelle physique"
Le grand collisionneur se lance dans la quête d'une "nouvelle physique"

(AFP) - Le plus grand accélérateur de particules du monde, le LHC du CERN, a entamé mercredi une nouvelle phase d'expériences inédites avec une énergie presque doublée, les scientifiques espérant pousser la porte d'une "nouvelle physique".A 10H40 locales (08H40 GMT), le LHC (Large Hadron Collider) a fourni ses premières collisions de protons à l'énergie record de 13 TeV (téraélectronvolts), après deux ans de maintenance et de réparations. Au CERN (l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire), à Genève, les applaudissements ont fusé et le champagne a été débouché.

Les passionnés des particules ont eu la possibilité de suivre sur internet les moments clef de cette journée de redémarrage des expériences, depuis l'injection des faisceaux de protons et leur montée en énergie jusqu'à 6,5 TeV, jusqu'au début de l'acquisition de données à 13 TeV d'énergie de collision.

Celle-ci est presque doublée par rapport à celle atteinte lors de la première période d'exploitation du LHC qui avait duré trois ans et avait permis de confirmer en 2012 l'existence du boson de Higgs, considéré comme la clef de voûte de la structure fondamentale de la matière. Cette découverte avait valu le prix Nobel de Physique à Peter Higgs et François Englert en 2013.

"Maintenant les expériences peuvent démarrer", a déclaré en direct sur internet le directeur général du CERN, Rolf Heuer, en prévenant qu'il ne fallait pas s'attendre à des résultats dès les prochains mois.

"La première exploitation du LHC (...) qui a culminé avec cette découverte majeure (ndlr: le boson de Higgs) en juillet 2012, n'était que le début du voyage. Maintenant est venu le temps de la nouvelle physique! Les premières données commencent à affluer. Voyons ce qu'elles nous révèleront sur la façon dont fonctionne notre Univers", a-t-il dit.

Le LHC, situé à la frontière franco-suisse, comprend un tunnel en forme d'anneau de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant