Le grand chantier de Vivendi

le
0
Le groupe, qui est en train de céder ses filiales Maroc Telecom et Activision, publie un résultat net ajusté en baisse de 25% pour le premier semestre.

C'est un Vivendi en chantier qui a publié ce matin ses résultats semestriels. Après plusieurs mois d'attente, la recomposition de l'entreprise a accéléré en juillet, avec le début des discussions en vue d'une cession de Maroc Telecom à Etisalat et l'annonce de la vente du bloc de contrôle d'Activision à sa filiale et à ses dirigeants. De ces deux transactions, Vivendi espère retirer quelque 10,4 milliards d'euros, et voir ainsi sa dette nette tomber à 6,5 milliards d'euros contre 13,4 milliards en fin d'année dernière.

Les résultats semestriels publiés ne prennent plus en compte ces deux activités et se cantonnent aux quatre filiales restantes: SFR, Universal Music, Canal+ et l'opérateur brésilien GVT. Le chiffre d'affaires pour ses quat...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant