Le grand chantier de la décentralisation

le
0
François Hollande a annoncé vendredi le report en 2015 des élections régionales et cantonales.

L'opinion des élus, pour François Hollande, a plus de valeur que celle des autres. Il les écoute davantage que les experts ou les observateurs. Dans le grand amphithéâtre de la Sorbonne, vendredi matin, avant de s'envoler pour Malte, le chef de l'État leur a adressé un message de confiance à l'occasion des États généraux de la démocratie territoriale.

«Nous avons besoin d'une relation forte entre l'État et les territoires», a-t-il assuré avant de prendre la défense des élus qui sont, «selon les circonstances, opportunément flattés ou injustement flétris». «Il y aurait trop d'élus, trop de communes, trop de niveaux. Dois-je rappeler que les conseillers municipaux sont pour l'essentiel bénévoles?», a-t-il souligné. Ce n'est pas lui qui diminuera le nombre des élus locaux. Il était là, au contraire, pour lancer une nouvelle étape de la décentralisation. Un projet de loi sera présenté «au début de l'année prochaine» et un Haut Conseil des territoire

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant