Le grand bazar des prothèses

le
0
La réglementation en matière de dispositifs médicaux est particulièrement souple, et les moyens pour vérifier la qualité des produits restent rares.

Des prothèses de hanche non conformes fabriquées par le numéro deux français de la prothèse orthopédique, Ceraver, ont été posées à 650 patients, révélait Le Parisiende jeudi. L'Agence du médicament, qui a tenu à préciser que ces prothèses ne présentaient pas de risque sanitaire, a confirmé qu'entre 2009 et 2012 une soixantaine d'hôpitaux avaient implanté ces dispositifs médicaux. L'Agence conseille néanmoins aux patients bénéficiant de ces prothèses de consulter leur médecin pour un bilan clinique et radiologique. Sur son site Internet, elle publie la liste des lots concernés. Enfin, près d'un millier de ces prothèses non conformes a été mis sous séquestre.

Cette affaire de prothèses de hanche intervient alors qu'est actuellement jugé à Marseille le premier procès des implants mammaires frelatés de ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant