Le GPS, pas toujours un ami

le
0
Le GPS, pas toujours un ami
Le GPS, pas toujours un ami

Méfiez-vous de vos alliés, ils pourraient devenir vos ennemis. L'Association des sociétés françaises d'autoroutes (Asfa) a publié hier une étude indiquant que les accidents liés à l'inattention, provoquée par les équipements électroniques, sont à l'origine de plus d'un accident sur six en 2015.

 

Parmi ces gadgets, le GPS. « Le GPS est un outil d'aide à la conduite, mais c'est bien le conducteur qui conduit, il ne faut pas l'oublier », rappelle Laurence Guillerm, directrice de communication à l'Asfa. Fini les réglages de dernière minute au volant. « Mieux vaut s'arrêter quand on a besoin de reconfigurer son appareil, rappelle Catherine Boisseau, directrice de l'association Avimed, qui vient en aide aux victimes d'accidents routiers. C'est un outil complexe qui demande du temps et de l'attention. »

 

Comme le téléphone. Laurence Guillerm met particulièrement en garde contre les applications mobiles, Waze par exemple, qui permettent de naviguer comme un GPS, mais aussi de signaler des bouchons ou la présence d'un radar aux autres utilisateurs. Avec le risque de vous faire quitter les yeux de la route. « Ces applications sont des outils formidables, qui nous rassurent. En revanche, elles ne priment pas sur la conduite responsable », alerte la directrice de communication de l'Asfa. Le GPS idéal serait pour elle le navigateur intégré au tableau de bord de la voiture, « grâce à son grand écran. Les GPS fixés sur les pare-brise ne sont pas particulièrement gênants pour la visibilité, s'ils sont évidemment bien placés ».

 

De nombreux autres risques

 

Mais l'usage de gadgets embarqués dans la voiture n'est pas le seul facteur des accidents de la route. La consommation d'alcool et de drogues reste la première cause d'accidents, avec 25 % en 2015, suivi par la somnolence (23,6 %). La vitesse excessive est en cause dans 15,5 % des accidents. « Les résultats 2015 du bilan sécurité de l'Asfa ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant