Le GPS Galileo enfin sur les rails

le
0
Les deux derniers contrats industriels, remportés par EADS-Astrium et Thales Alenia Space, ont été signés mercredi au Salon du Bourget. Le système de navigation par satellites pourrait être opérationnel fin 2014.

Après des années d'incertitude, Galileo, le système européen de navigation par satellites, a franchi mercredi une étape décisive avec la signature, au Salon du Bourget, des deux derniers contrats industriels attribués à Thales Alenia Space (281 millions d'euros) et à EADS-Astrium (73,5 millions d'euros) pour la réalisation du «segment sol» du dispositif. À savoir un réseau de 21 stations de réception et de réémission du signal transmis par les satellites, réparties à la surface du globe ainsi que deux centres de contrôle basés en Italie et en Allemagne, «Maintenant, il reste à mettre les satellites sur orbite et à construire les installations au sol. Galileo devient une réalité !» s'est félicité Jean-Jacques Dordain, le directeur général de l'Agence spatiale européenne qui assure la maîtrise d'œuvre de ce projet pharaonique pour le compte de l'Union européenne.

Les deux premiers satellites doivent être lancés le 20 octobre prochain à 12 h

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant