Le gouverneur de la Louisiane renonce à la primaire républicaine

le
0

WASHINGTON, 18 novembre (Reuters) - Le gouverneur de la Louisiane, Bobby Jindal, s'est retiré mardi des primaires républicaines en vue de l'élection présidentielle de novembre 2016 aux Etats-Unis, estimant que "(son) temps n'était pas venu". Entré en campagne en juin, Jindal ambitionnait de devenir à 44 ans le premier président issu de l'immigration venue d'Inde. Mais sa candidature n'a jamais décollé dans les sondages d'intention de vote. Le dernier baromètre Reuters/Ipsos ne le créditait que de 0,8% des voix. "Mon temps n'est pas venu", explique-t-il dans un communiqué. "Par conséquent, je suspends ma campagne pour la présidence." Jindal se retire à moins de deux mois et demi du coup d'envoi des primaires, le 1er février dans l'Iowa. Quatorze candidats restent engagés dans la campagne, que Donald Trump et Ben Carson, deux personnalités extérieures à la classe politique traditionnelle, dominent toujours dans les sondages. Sur Fox News, le gouverneur de la Louisiane a déploré le ton de la campagne, marquée par des invectives et des échanges acerbes. "Nous avons consacré beaucoup de temps à développer des programmes politiques détaillées, mais dans le contexte de cette campagne électorale folle et imprévisible, nous n'avons à l'évidence pas rencontré beaucoup d'intérêt", a-t-il dit. Jindal, qui achève son mandat de gouverneur, n'a pas dit à qui allaient ses préférences. Il s'est contenté de préciser qu'il soutiendrait le candidat qui sera investi lors de la convention républicaine, en juillet prochain à Cleveland, dans l'Ohio. (Emily Stephenson; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant