Le gouvernement yéménite rejette des appels au dialogue de Saleh

le
0

LONDRES, 26 avril (Reuters) - Le ministre yéménite des Affaires étrangères, Ryad Yassine, a rejeté dimanche un appel à des pourparlers de paix lancé par l'ancien président Ali Abdallah Saleh et déclaré que l'offensive lancée par l'Arabie saoudite contre les milices chiites houthies se poursuivait. "Ces appels sont inacceptables après toutes les destructions causées par Ali Abdallah Saleh. Il ne peut pas y avoir de place pour Saleh dans tout dialogue politique futur", a déclaré Ryad Yassine lors d'une conférence de presse à Londres. Des unités de l'armée restées fidèles à l'ancien chef de l'Etat, écarté du pouvoir en 2012, combattent aux côtés des milices houthies qui se sont emparées en septembre de Sanaa, la capitale, et ont renversé le gouvernement reconnu par la communauté internationale. Ali Abdallah Saleh a appelé vendredi tous les Yéménites à ouvrir un dialogue politique afin de trouver les moyens de sortir du conflit. L'Arabie saoudite a annoncé mardi la fin de son opération "Tempête décisive" lancée le 26 mars dernier avec plusieurs autres pays arabes sunnites mais les combats et les bombardements se sont poursuivis. Au moins cinq raids aériens ont visé dimanche à l'aube des positions militaires et les abords du palais présidentiel dans la capitale yéménite Sanaa, tandis que des navires de guerre étrangers ont pilonné des positions des rebelles chiites près du port d'Aden, ont rapporté des habitants. ID:nL8N0XN05G (Ahmed Abdoulenein; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant