Le gouvernement veut limiter l'essor des «comités Théodule»

le
3
Dans le cadre de la «modernisation de l'action publique», Jean-Marc Ayrault souhaite réduire d'un quart le nombre de ces commissions consultatives affiliées à des ministères d'ici à juin 2013. Un coup de balai symbolique.

Haro sur les coquilles vides de la République. Alors que le gouvernement cherche à économiser 60 milliards d'euros de dépenses publiques sur le quinquennat, dans le cadre du plan de modernisation de l'action publique présenté mardi, Jean-Marc Ayrault veut faire la chasse aux commissions consultatives superflues. Le premier ministre a annoncé la suppression dès janvier de 100 comités publics rattachés à un ministère sur les 668 qui existent, selon un dernier comptage réalisé par Bercy. D'ici à juin 2013, le gouvernement souhaite réduire le nombre de commissions de 25%.

«Seuls subsisteront les organismes qui répondent dans la pratique à un véritable besoin», promet Jean-Marc Ayrault. La Commission consultative permanente d'½nologie ...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le mercredi 19 déc 2012 à 18:26

    On ne supprimera que les comités de droite. Quant aux ministres supplémentaires ce n'est pas vrai qu'ils coutent 14000€ par mois ils coutent beaucoup plus car ils ont du personel, du matériel des locaux des voitures attachées à leur service. Par exemple l'autrichienne a deja cinq ou six journalistes payés par l'elysee attachés à sa personne. Pour quoi faire? Pour rédiger ses articles a passer dans match.

  • C177571 le mercredi 19 déc 2012 à 17:26

    Que vont ils faire des copains?

  • KAFKA016 le mercredi 19 déc 2012 à 17:22

    Et les dix ministres de plus que sous Fillon (24 contre 34) qu'en fait on ? à 14000 euros/mois chacun (10 x smics)