Le gouvernement veut la fin des contrôles au faciès

le
29
Le gouvernement veut la fin des contrôles au faciès
Le gouvernement veut la fin des contrôles au faciès

PARIS (Reuters) - Le ministre de l'Intérieur prépare un texte établissant la remise d'un reçu par la police à toute personne contrôlée afin de lutter contre les contrôles "au faciès", a annoncé vendredi le Premier ministre français Jean-Marc Ayrault.

Il s'agit d'une promesse de campagne du président François Hollande pour rendre plus "sereines" les relations entre la population et les forces de police.

Cette mesure a été froidement accueillie par les syndicats de policiers, qui y voient un "message de défiance".

"C'est une mesure qu'on va faire (...) elle est en préparation, le ministre de l'Intérieur y travaille", a déclaré vendredi Jean-Marc Ayrault sur BFM-TV et RMC.

"Ça sera utile à tous, aux personnes contrôlées (...) et puis aux policiers aussi, parce que les policiers ont besoin de retrouver la confiance et le respect", a-t-il ajouté. "Une mesure de ce type n'a rien de vexatoire pour eux, c'est simplement pour remettre de la sérénité."

Face aux critiques, Manuel Valls a souligné par la suite qu'il ne s'agissait nullement de remettre en question les contrôles d'identité mais de "faire avancer la réflexion" sur le sujet.

"Les syndicats de police seront naturellement associés à ce travail ainsi que les associations", précise-t-il dans un communiqué.

Le ministre concède que l'application d'une telle mesure "soulève des enjeux d'organisation et nécessite une bonne expertise".

Chaque personne contrôlée se verrait remettre par le policier un récépissé qu'elle pourrait produire en cas de nouveau contrôle. En outre, le nom et le matricule de l'agent concerné apparaîtrait sur le reçu.

L'association SOS Racisme, qui avait lancé l'idée de la remise d'un ticket à chaque personne contrôlée, comme cela existe dans plusieurs pays européens, a salué "une mesure de transparence".

LES SYNDICATS POLICIERS HOSTILES

Elle va permettre "d'une part de protéger les citoyens des contrôles abusifs, leurs droits à savoir les causes et le fondement du contrôle (...) et d'autre part de protéger les agents du service public de la police et de la gendarmerie contre la défiance que des comportements isolés font peser sur l'ensemble de la corporation", écrit-elle dans un communiqué.

En revanche, Alliance, le second syndicat de la police en tenue, y voit un "désaveu sans précédent, blessant et attentatoire à l'honneur et la probité des policiers et des gendarmes."

"Avec la mise en oeuvre d'une telle initiative, il est certain que la démotivation, déjà sensible dans les rangs des forces de sécurité, ira en s'amplifiant au point d'impacter sensiblement (...) leurs résultats", dit-il dans un communiqué.

"Un récépissé de contrôle d'identité n'est pas pour nous une priorité", écrit pour sa part dans un communiqué Nicolas Comte, secrétaire général d'Unité SGP Police, premier syndicat de gardiens de la paix. "On ne solutionnera pas la fracture police/population en donnant l'impression aux policiers que la faute vient d'eux", ajoute-t-il.

De nombreuses manifestations spontanées de policiers ont eu lieu début mai à travers la France après la mise en examen pour homicide volontaire d'un de leurs collègues.

Plusieurs organisations nationales et internationales, parmi lesquelles Human Rights Watch, ont dénoncé la propension présumée de la police française à opérer des contrôles "au faciès".

Quinze personnes qui disent avoir subi des contrôle de police abusifs ont attaqué l'Etat au civil en avril dernier.

Chine Labbé avec Sophie Louet, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • alai1498 le vendredi 1 juin 2012 à 19:37

    Les syndicats de police (de gauche) sont bien emme... par cette mesure qui va surtout rendre plus sereins les petits malfrats de banlieue qui vont pouvoir se la couler douce à l'ombre de Valls.

  • alai1498 le vendredi 1 juin 2012 à 19:36

    La gauche dans toute sa splendeur et sa naïveté. Qui a dit que les jeu-nes n'avaient pas d'avenir dans notre beau pays? Un avenir de liberté, de prospérité dans la libre entreprise, à l'abri de notre police républicaine, dans nos belles ban-lieues

  • chatnour le vendredi 1 juin 2012 à 18:48

    A DROITE TOUTES !!! Si vous aviez encore un doute, la preuve est faite que ce gouvernement ne pourra se maintenir qu'avec les voix d'adol.phe merlanchions, le chantre de l'idéologie communiste qui n'a jamais prospéré que sur le terreau du totalitarisme et de la privation des libertés ! Voulez-vous d'un gouvernement rouge sang et islamo-écolo-bobo-communisto-fascho incapable face à la crise, à l'immigration massive et bientôt définitivement incontrôlée?

  • baljo le vendredi 1 juin 2012 à 17:41

    dhote, t'inquiète l'objectif de la gauche est bien :la majorité à l'A.N.

  • dhote le vendredi 1 juin 2012 à 17:19

    Si l'objectif de la gauche c'est de perdre les élections ils sont sur la bonne voie; continuez vous avez déjà converti un certain nombre d'électeurs de droite à voter encore plus à droite.

  • jfvl le vendredi 1 juin 2012 à 17:18

    Rassurez-vous, les policiers devrons vérifié que le porteur du reçu est bien la personne qui a été contrôlée précedement et que le dit reçu n'est pas un faux. Pour cela ils devront procéder à un contrôle d'identité. Un gadget de plus !

  • patmart3 le vendredi 1 juin 2012 à 17:02

    Je propose un truc au gouvernement. Plutôt que de contrôler au faciès, contrôler selon les statistiques de l'origine des personnes en prison. Finalement ça reviendra au même et tout le monde sera content...

  • patmart3 le vendredi 1 juin 2012 à 16:49

    On aura tout vu...Bientôt il va falloir que les policiers s'excusent de contrôler les gens et s'ils demandent pas poliment de les accompagner au poste, les voleurs pourront porter plainet contre la police pour outrage à délinquants..lol...Barre à droite toute...

  • adacunto le vendredi 1 juin 2012 à 16:47

    Quel est le type de faciès retenu? Je suis blanc donc je n'aurais pas de reçu, au premier contrôle pourtant il y a aussi des voyous de couleur blanche,ceux la pourront être contrôles plusieurs fois,cela s'appelle du racisme

  • djehel1 le vendredi 1 juin 2012 à 16:45

    Comme pour les controles techniques ou les cartes d'handicapés bientôt de faux reçus.