Le gouvernement veut faire payer les «riches»

le
0
Le rapport de la Cour des comptes publié lundi a tiré la sonnette d'alarme. Le projet de loi de finances rectificative sera présenté mercredi en Conseil des ministres, avec pour premières cibles les contribuables les plus aisés et les grandes entreprises.

Faire la pédagogie de la rigueur. Parler des hausses d'impôts, tout en se montrant rassurant. Le discours de politique générale de Jean-Marc Ayrault s'annonce comme un exercice de haute voltige. Et comme la meilleure des défenses c'est l'attaque, le premier ministre a donné le ton, hier, dans le communiqué publié en réponse à la publication du rapport de la Cour des comptes réclamant près de 40 milliards d'euros d'efforts supplémentaires dans les deux prochaines années pour atteindre l'objectif de réduire le déficit public à 3 % du PIB fin 2013.

D'abord, en imputant au précédent gouvernement la douloureuse addition que les Français vont devoir payer dans les prochains mois: «Entre 2007 et 2011, la dette publique a augmenté de 600 milliards d'euros et la charge annuelle de la dette représente le premier poste dans le budget de l'État», a martelé le premier ministre, ajoutant que «la croissance en 2012 sera plus faible que les prévisions du précédent gouve

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant