Le gouvernement veut diviser par deux le gaspillage alimentaire

le
8
Le gouvernement lance ce mercredi la première journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. L'occasion d'événements dans toute la France et d'un grand banquet à Paris.

Point d'orgue de sa campagne de sensibilisation, le ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire inaugure ce mercredi la première Journée nationale de lutte contre le gaspillage alimentaire. Une date qui fait écho à la traditionnelle Journée mondiale de l'Alimentation, créé en 1979 par la FAO (l'organisation des Nations Unies pour l'alimentation). Si chaque année, plusieurs organismes publient des données sur le gaspillage alimentaire, c'est cet organisme qui a rendu publique l'étude la plus récente. Les chiffres donnent le vertige. Ils font état de plus d' un milliard de tonnes de nourriture gaspillées, pour un coût d'environ 750 milliards de dollars.

En France, l'Ademe, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie, établit la quantité d'aliments non-consommés et jetés à plus de 20 kg par personne et par an, c'est à dire 1,2 million de tonnes. Parmi ces aliments, 7 kg par habitant seraient jetés avec leur emballage non-ouvert. Converti en argent, ce gâchis représente une perte de 400 euros par foyer chaque année. C'est en s'appuyant sur ces chiffres que Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire a lancé la campagne contre le gaspillage. Inauguré il y a un an, le plan vise à réduire de moitié le gaspillage alimentaire d'ici à 2025. «II y a quelque chose de scandaleux, de profondément injuste dans le fait de jeter de la nourriture quand tant de Français dépendent de l'aide alimentaire pour vivre ou que des millions d'hommes, de femmes et d'enfants ne mangent pas à leur faim», affirme le ministre sur le site internet dédié.

Des événements partout en France

En juin dernier, Guillaume Garot a dévoilé les onze mesures de l'action nationale, réunies sous l'intitulé de Pacte national de lutte contre le gaspillage alimentaire. Outre la création de la journée nationale, ce pacte prévoit des formations dans les écoles hôtelières et les lycées agricoles, des programmes de prévention des déchets, des incitations aux dons alimentaires, ou encore le remplacement de la mention DLUO par «À consommer de préférence avant...» sur les emballages.

Pour faire passer ces messages, le gouvernement a prévu un 16 octobre festif, à Paris comme en province. Dans la capitale, un grand banquet sera organisé sur la place de la République. Les produits, des invendus fournis par le marché international de Rungis, seront cuisinés par des traiteurs de renom. Tout au long de la journée de grands chefs (Thierry Marx, Gregory Cuilleron, Jean et Norbert, Pierre Sang, Brice Morvent, Abdel Alaoui) expliqueront aux passants comment accommoder les restes. Des associations seront également présentes pour informer le public sur les dons alimentaires. Plusieurs autres événements sont prévus à travers toute la France, avec notamment une «Disco Soupe» à Lille (Nord), une «soupe géante» à Montauban (Tarn-et-Garonne), des ateliers culinaires à Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire) ou encore un marché solidaire à Avignon (Vaucluse).

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lemeri38 le mercredi 16 oct 2013 à 11:44

    et la réduction du gaspillage de notre argent c'est pour quand ?

  • glaty le mercredi 16 oct 2013 à 10:42

    VOILA ENCORE UNE ANNONCE QUI SERA VITE OUBLIEE.. CE N'EST PAS PAR DEUX QU'IL FAUT REDUIRE LE GASPILLAGE MAIS DE 90% . IL FAUT CONTRAINDRE TRES SEVEREMENT TOUS CEUX QUI GASPILLENT NOTAMMENT LES DISTRIBUTEURS SUPER ET HYPERMARCHES EVEC DES TRES FORTES PENALITE..LA !! CE SERAIT DISSUASIF..ET AVEC DES SEVERES CONTROLES CHAQUE JOUR ET NON CHAQUE SEMAINE. SI ILS VEULENT FAIRE QUELQUE CHOSE CONTRE CE GASPILLAGE GIGANTESQUE EN FRANCE..IL FAUT Y METTRE DE TRES GROS MOYENS SI NON CELA NE FONCTIONNERA PAS

  • sidelcr le mercredi 16 oct 2013 à 10:22

    Hypocrisie , ils feraient mieux de s'occuper du chomage .

  • ceriz le mercredi 16 oct 2013 à 09:41

    c le nombre d'élus!: députés sénateurs et tous les autres élus qu 'il faut diviser par deux et leur salaire !

  • derastea le mercredi 16 oct 2013 à 09:34

    Il fearit mieux de réduire par x muilles le déficit public. Mais cela s'appelle , boté en touches. Pas trés courageux et surtout pas trés malin. Prendre les gens ourdes imbéciles, voila pourquoi, au moins au 2 prochaine élection, je voterais pour le FN.

  • bsr16 le mercredi 16 oct 2013 à 09:23

    et les depenses gouvernementales inutiles c'est pour quand ?

  • imagine7 le mercredi 16 oct 2013 à 09:04

    Il y a du travail a faire par commencer, les grandes surfaces

  • roulio86 le mercredi 16 oct 2013 à 08:57

    ferait mieux de diviser par 3 tous les parlementaires.......