Le gouvernement va valider l'extension de Roland-Garros

le , mis à jour à 19:08
2
LE GOUVERNEMENT VA VALIDER L'EXTENSION DE ROLAND-GARROS
LE GOUVERNEMENT VA VALIDER L'EXTENSION DE ROLAND-GARROS

PARIS (Reuters) - Le gouvernement rendra cette semaine un avis favorable sur le projet d'extension du stade de Roland-Garros porté par la Fédération française de tennis et la maire de Paris, annonce mercredi le Premier ministre, Manuel Valls.

Le projet, décidé il y a quatre ans et qui vise à mettre le tournoi au niveau des autres levées du Grand Chelem, bute depuis le début sur des obstacles juridiques au gré des recours déposés par des opposants, riverains ou écologistes.

Le Conseil de Paris a mis la maire socialiste en minorité il y a dix jours en adoptant un voeu demandant au gouvernement de temporiser, mais Manuel Valls a fait savoir mercredi qu'il allait donner son feu vert au projet.

"Le Premier ministre confirme que l'Etat rendra son avis favorable sur l'ensemble des procédures relevant de sa compétence d'ici la fin de la semaine, afin de permettre un début des travaux le plus rapidement possible", dit-il dans un communiqué.

"La modernisation du site est à présent une priorité (...) Le projet (...) a franchi toutes les étapes techniques liées à sa préparation", souligne-t-il.

La ministre de l'Ecologie avait, ces derniers mois, donné satisfaction aux opposants en demandant une étude sur les différentes options prônées par les parties. Les associations défendaient une extension sur l'autoroute A13 plutôt que sur les Serres d'Auteuil voisines du stade actuel.

Il en est ressorti un temps de travaux plus longs et des surcoûts estimés à 68 millions d'euros pour une opération déjà estimée entre 350 et 400 millions d'euros, totalement financés par la FFT.

Cette dernière devrait annoncer sous quinzaine le nom de l'entreprise qui sera retenue pour les travaux.

(Gregory Blachier, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3121282 le mercredi 3 juin 2015 à 19:51

    " totalement financés par la FFT" sauf que les Serres d'Auteuil n'appartiennent pas à la FFT, alors il ne faut pas raconter n'importe quoi

  • svtmh1 le mercredi 3 juin 2015 à 19:32

    Bonne occase pour le P.S. de faire financer les échéances électorales à venir par l'entreprise qui sera choisie