Le gouvernement ukrainien veut s'attaquer à la corruption

le
2

KIEV, 7 octobre (Reuters) - Le gouvernement ukrainien, avant les élections législatives du 26 octobre, a présenté plusieurs projets de loi visant à lutter contre la corruption et à répondre au mécontentement des électeurs. Les nouveaux textes, défendus par le Premier ministre Arseni Iatseniouk et approuvés en première lecture mardi au Parlement, obligeront les hauts responsables du gouvernement, de la justice et de la police à déclarer leur patrimoine et celui de leur famille. La corruption et les pots-de-vin sont des pratiques généralisées à tous les niveaux de la vie publique en Ukraine depuis l'indépendance de 1991, après l'éclatement de l'Union soviétique. Le pays se classe 127e sur 177 à l'indice de perception de la corruption établi par l'ONG Transparency International. Aux termes de la législation proposée, les revenus déclarés par les hauts fonctionnaires seront comparés à leur train de vie et à leur patrimoine, sous le contrôle d'une agence anti-corruption indépendante. Les parlementaires devront approuver les nouvelles lois lors d'une deuxième et dernière lecture la semaine prochaine. Le gouvernement veut aussi "purger" les instances publiques des responsables politiques considérés comme trop proches de l'ancien président Viktor Ianoukovitch, chassé du pouvoir en février dernier et qui s'est réfugié en Russie. (Natalia Zinets; Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco le mardi 7 oct 2014 à 18:24

    La stratégie de l'OTAN et des USA jette la Russie dans les bras de la Chine. Historiquement, la Russie est proche de l'Europe et cette stratégie US ne fait qu'affaiblir l'Europe qui se laisse berner. Ce sont les anciens pays de l'Est qui se couchent devant l'OTAN : Pologne, Allemagne, notamment. Et la France, avec Sarko et Hollande.

  • Berg690 le mardi 7 oct 2014 à 14:40

    Trop drôle!