Le gouvernement turc évalue le coût du conflit avec le PKK

le
1
    ISTANBUL, 31 mai (Reuters) - Le conflit entre la Turquie et 
les séparatistes kurdes du PKK, qui aurait fait plus de 5.000 
morts depuis juillet dernier, a également entraîné la 
destruction de plus de 6.000 maisons, a estimé mardi le 
gouvernement turc. 
    A l'issue d'une réunion gouvernementale, le vice-Premier 
ministre Numan Kurtulmus a évalué le coût des reconstructions à 
près d'un milliard de lires (environ 300 millions d'euros) dans 
cinq régions du sud-est du pays, dont celle de Diyarbakir, où 
les combats se poursuivent. 
    Selon le ministère de la Santé, 355.000 personnes ont fui 
les zones de conflit. 
    La Fondation turque pour les droits de l'homme a de son côté 
comptabilisé 338 civils tués, dont 78 enfants, depuis la reprise 
des violences après deux ans de cessez-le-feu. 
    De sources militaires turques, on évalue à 5.000 le nombre 
de combattants du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) tués 
dans les combats et les bombardements, dont la moitié dans le 
sud-est de la Turquie et l'autre moitié dans les montagnes du 
nord-ouest de l'Irak, où les séparatistes ont de nombreux camps. 
    De nouveaux raids aériens turcs ont visé dans la nuit de 
lundi à mardi des positions du PKK dans la région de Semdinli, 
frontalière de l'Irak et de l'Iran, a annoncé l'armée, qui a 
fait état d'un soldat tué dans ce secteur. 
    Selon les sources militaires turques, près de 500 membres 
des forces de sécurité ont été tués depuis juillet dernier. 
     
 
 (Daren Butler; Tangi Salaün pour le service français, édité par 
Jean-Philippe Lefief) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • acharbi1 il y a 6 mois

    "Un comique "cet Erdogan qui s'inquiète" des violences policières en France"