Le gouvernement Tsipras stoppe la privatisation du port du Pirée

le
2

ATHENES, 27 janvier (Reuters) - Le nouveau gouvernement grec va stopper le processus de privatisation du port du Pirée OLPr.AT lancé par la majorité précédente, a annoncé mardi à Reuters le nouveau ministre adjoint chargé du Transport maritime. "Nous ne vendrons pas de part majoritaire dans le port du Pirée", a dit Thodoris Dritsas, nommé mardi par le nouveau Premier ministre, Alexis Tsipras. Il a ajouté que l'accord existant avec le groupe chinois Cosco COSCO.UL serait réexaminé au nom des intérêts du peuple grec. Le groupe chinois, qui gère déjà deux débarcadères du plus grand port de Grèce, et quatre autres prétendants ont été retenus l'an dernier par le précédent gouvernement comme acquéreurs potentiels de 67% de l'Autorité portuaire du Pirée OLPr.AT dans le cadre du programme de privatisation négocié avec les créanciers internationaux d'Athènes. (Lefteris Papadimas; Henri-Pierre André pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Pathor le mardi 27 jan 2015 à 18:41

    c'est aussi la troïka qui va pas être content....OH LALA, les jours à venir vont être ...rock & roll :-))

  • jl-m le mardi 27 jan 2015 à 18:29

    ho, les chinois vont pas être contents!!!!!!