Le gouvernement tente de justifier la virée football de Valls à Berlin

le , mis à jour à 14:31
69
Le gouvernement tente de justifier la virée football de Valls à Berlin
Le gouvernement tente de justifier la virée football de Valls à Berlin

36 heures après le déplacement express du Premier ministre en Falcon d'Etat pour assister à la finale de la Ligue des Champions entre le Barça et la Juventus à Berlin, le voyage de Manuel Valls continue de faire tousser. Sur iTélé, Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) se dit « choqué » : « Manuel Valls devrait s'astreindre à un peu de sobriété. Prendre un avion pour aller voir un match de foot n'est pas à la hauteur de ce que vivent nos concitoyens ».

« Les hommes politiques en fonction perdent parfois le sens de la réalité. (...) Ces facilités, ces privilèges que le pouvoir offre, il faut y résister avec beaucoup de force de caractère », regrette le président du Modem François Bayrou sur BFM TV. Le député et ex-ministre Eric Woerth (Les Républicains, ex-UMP) dit comprendre que ce voyage puisse «choquer». «Ça vient totalement à contre-courant de ce qu'a dit François Hollande quand il était candidat et qu'il parlait de présidence normale», estime sur Europe 1 le député-maire de Chantilly (Oise).

Michel Sapin, qui dès hier soir défendait Manuel Valls dans l'émission Tous Politiques sur France Inter avec Le Parisien, a repris son bâton de pèlerin pour désamorcer, sur RTL cette fois, la polémique qui ne gronde pas qu'à droite. « Nicolas Sarkozy qui se déplace pour aller de Paris au Havre, c'est son affaire, c'est payé par... euh... l'UMP, bafouille le ministre des Finances, parce que je n'arrive pas à trouver le nouveau nom de son parti. Là c'est le Premier ministre de la France qui va à Berlin à l'invitation de Michel Platini, pas la peine de polémiquer », s'agace-t-il.

Le gouvernement a trouvé la réponse : à un an de l'Euro 2016 en France, les questions d'organisation, abordées en réunion avant le match, justifient ce déplacement. Et refuse de juger la maladresse tactique de Valls, alors qu'il avait joué la carte de la modestie militante en voulant assister de bout en bout au ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • trador8 le mardi 9 juin 2015 à 19:58

    Allez les enfants je vous emmène voir un match aux frais de ces abr-utis de Français, oh une broutille 2 X 20 000 € pour retourner voir les copains esc-rocs après la ballade.

  • frede331 le mardi 9 juin 2015 à 13:41

    Il parait qu'il y avait 2 de ses gamins avec lui au match. Ils avaient reunion avec Platini aussi

  • M8949474 le mardi 9 juin 2015 à 13:15

    J' ai honte Monsieur Hollande que vous puissiez cautionner de telles dépenses alors que vous disiez nous serons exemplaire , voyager avec un avion privé pour des déplacement personnel ?

  • M467862 le mardi 9 juin 2015 à 12:45

    La Gauche, pour financer ses déplacements, elle va créer une nouvelle société Little-lion, si des futurs actionnaires sont partants, suivre le lien.....

  • M467862 le mardi 9 juin 2015 à 12:41

    La gauche, elle fait comme la droite, elle profite, elle use et abuse. C'est vrai que Berlin, c'est plus loin que Paris-Le mans pour l'ex 1er sinistre.

  • m.bouil4 le mardi 9 juin 2015 à 11:58

    C'est de l'inconscience et de l'arrogance à la fois

  • Berg690 le mardi 9 juin 2015 à 11:22

    Démission!

  • dsta le mardi 9 juin 2015 à 10:12

    On comprend bien pourquoi il fallait augmenter les impôts des Français! C'est pour mieux faire joujou avec..... ! Et donneur de leçons avec çà.... ! Tu rembourses et tu dégages, Valls!

  • miez1804 le mardi 9 juin 2015 à 09:59

    Ah que c'est loin l'indignation pour le Fouquets, et le yacht de Bolloré!

  • a.nottr1 le mardi 9 juin 2015 à 09:40

    Ce parti est tellement doué qu'il est devenu minoritaire sur le plan national