Le gouvernement tente de calmer les producteurs d'?ufs

le
0
Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a reconnu qu'il y avait actuellement une surproduction sur le marché français.

Depuis le début de la semaine, des éleveurs bretons mécontents de la faiblesse des cours détruisent chaque jour en public quelque 100.000 ½ufs. Des manifestations spectaculaires qui ont fait sortir ce vendredi le gouvernement de son silence. Le ministre de l'Agriculture, Stéphane Le Foll, a reconnu qu'il y avait actuellement une surproduction sur le marché français, leader européen avec 12 milliards d'½ufs par an. «Une normalisation des prix d'achat aux producteurs ne peut résulter que d'un ajustement de la production avec la demande, indique-t-il. Or, l'offre s'établit à un niveau supérieur de 30 % à celui recensé l'an dernier et est plus forte que la demande.» Résultat: les cours ont été divisés par deux sur la période à 4,57 centimes d'euro l'½uf, «un niveau largement insuffisant pour couvrir nos charges», remarque Da...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant