Le gouvernement syrien démissionne

le
0
Le premier ministre Mohammad Naji Otri a présenté mardi sa démission au chef de l'Etat, qui l'a acceptée. Des milliers de personnes se sont déjà rassemblées pour soutenir Bachar al-Assad, qui s'adressera mercredi au parlement.

Deux semaines après le début de la contestation qui agite la Syrie, le pouvoir semble décidé à calmer le jeu. Comme l'avait annoncé un peu plus tôt un haut responsable à Damas, le gouvernement du premier ministre Naji Otri, en place depuis 2003, a démissionné mardi et va laisser la place à un nouveau cabinet qui sera formé dans les 24 heures. Cette annonce intervient après des émeutes qui ont fait 13 morts et 185 blessés ce week-end dans la ville portuaire de Lattaquié, selon un bilan officiel et hospitalier. Au total, depuis le début des manifestations, environ 130 personnes auraient été tuées selon des militants et des ONG, une trentaine selon le régime.

Mardi matin, plusieurs dizaines de milliers de personnes affluaient sur la grande place Sabaa Bahrat, à Damas, pour soutenir le président Bachar al-Assad, au pouvoir depuis 2000. «Par notre sang, par notre âme, nous nous sacrifierons pour toi Bachar», scandaient notamment les manifestants. Réunis en face de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant