Le gouvernement suédois en difficulté

le
0

STOCKHOLM, 9 octobre (Reuters) - Le Parti chrétien-démocrate, plus petite formation de l'opposition suédoise, s'est désolidarisé vendredi de l'accord qui permet à la coalition de centre-gauche de gouverner, ce qui pourrait ouvrir la voie à des élections anticipées. Le gouvernement de Stefan Löfven, qui n'a pas de majorité parlementaire, s'est entendu en décembre avec l'opposition pour écarter les démocrates suédois, mouvement classé à l'extrême droite qui se trouve en position d'arbitre au Parlement et menace de faire tomber l'exécutif faute de mesures contre l'immigration. En vertu de cet accord, les quatre principaux partis de centre droit ont accepté de voter en faveur des projets de budget de l'actuel gouvernement jusqu'en 2022, mais les chrétiens-démocrates l'ont donc dénoncé vendredi, ce qui risque d'avoir un effet boule de neige. Le Parti libéral a fait savoir qu'il suivrait les chrétiens-démocrates dans cette voie, ce qui pourrait empêcher l'adoption du budget et contraindre le Premier ministre à renvoyer les Suédois aux urnes. Le gouvernement Löfven a été formé après les législatives de septembre et les prochaines sont prévues en 2018. (Johan Ahlander et Niklas Pollard, Jean-Philippe Lefief pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant