Le gouvernement soutient la bataille des taxis

le
0
Il est prêt à pénaliser leurs nouveaux concurrents en leur imposant un délai de 15 minutes, entre le moment de la réservation et celui de la prise en charge.

Libérer l'esprit d'entreprise et alléger le poids des normes qui pèsent sur la vie économique sont officiellement les mots d'ordre du gouvernement. Mais dans les faits, certaines décisions en prennent le contre-pied, détricotant parfois des mesures de libéralisation prises sous la présidence de Nicolas Sarkozy.

C'est par exemple le cas du projet de loi qui sera présenté à l'automne et mettra en place un régime à deux vitesses pour les autoentrepreneurs, dont les revenus seront par ailleurs plafonnés. Un texte qui risque fort de briser l'élan de l'autoentrepreneuriat adopté par 893 000 Français.

Les voitures de tourisme avec chauffeur, baptisées VTC, se sentent à leur tour menacées par une réglementation à venir. Cette nouvelle profession s'est récemment épanouie, grâce aux mesures prises par ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant