Le gouvernement soudanais mise sur le sucre

le
0
Après avoir perdu la majorité de ses puits de pétrole en 2011 à la suite de la partition du pays en 2011, le Soudan doit trouver de nouvelles ressources économiques. D'ores et déjà troisième producteur de sucre en Afrique, derrière l'Egypte et l'Afrique du Sud, Khartoum a choisit de miser sur le développement de la filière sucre. Kenana, la plus grande compagnie sucrière du Soudan, vient d'annoncer le démarrage de sa nouvelle sucrerie, White Nile Sugar Company (WNSC) pour avril. En produisant 450.000 tonnes de sucre annuelles, la WNSC pourrait permettre de compenser les 400.000 tonnes de sucre importées par le Soudan chaque année et rendre le pays autosuffisant dès 2014. L'entreprise a aussi pour objectif de produire de l'électricité ( une capacité de 128 mégawatts produite à partir des vapeurs récupérées à l'issue de la combustion de la bagasse), de l'éthanol (60 millions de litres par an) et des aliments pour animaux. Sur le long terme, le Soudan mise sur les investissements chinois et indien pour construire d'autres sucreries et devenir exportateur.
Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant