Le gouvernement songe à contrôler le site de Florange

le
0
Le ministre du Redressement productif s'en est pris violemment au patron d'ArcelorMittal qu'il accuse de ne pas avoir respecté ses engagements lors de sa prise de contrôle d'Arcelor en 2006.

Dans le bras de fer qui l'oppose à la famille Mittal, le gouvernement réfléchit à une solution temporaire pour le site de Florange, en Lorraine. En réponse au sénateur de la Moselle qui lui suggérait la prise de contrôle public, Arnaud Montebourg a déclaré que cette piste serait prise très au sérieux.

Face à l'inquiétude des élus locaux, le ministre a de nouveau pointé du doigt la responsabilité d'ArcelorMittal dans ce dossier. «Le problème des hauts-fourneaux de Florange, ce n'est pas la défaillance des hauts-fourneaux de Florange, c'est la défaillance de Mittal», a-t-il affirmé au Sénat. Pour lui, le groupe sidérurgique est «redevable aux yeux de l'administration fiscale française d'une dette fiscale que nous considérons comme astronomique». La réponse d'ArcelorM...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant