Le gouvernement se défend de reculer sur Notre-Dame-des-Landes

le
2
Le gouvernement assure que la mise en place d'une commission du dialogue ne remet pas en cause le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes et refuse toute condition posée par les opposants. » Matignon ouvre le dialogue » Pourquoi Notre-Dame-des-Landes cristallise les tensions

Renouer le dialogue sans revenir sur le projet d'aéroport à Notre-Dame-des-Landes. Après deux jours de très vive tension et de violence, le gouvernement a annoncé samedi soir la création d'une «commission du dialogue». «Il ne s'agit aucunement de revenir sur le projet d'aéroport, il n'y a pas de reculade», a assuré Najat Vallaud-Belkacem dimanche matin sur Radio J. Parler sans reculer, une prise de position délicate qui a fait réagir l'ensemble de la classe politique alors que sur le terrain, la situation semble s'être calmée même si la mobilisation reste très forte.

oUn clair recul selon Alain Juppé

Pour l'ancien premier minsitre Ala...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • abmamro le dimanche 25 nov 2012 à 20:19

    quelle désastre

  • jlantosi le dimanche 25 nov 2012 à 17:37

    Et pourtant si, il manque de courage, sur un dossier pourtant vital pour la région.