Le gouvernement revoit la croissance à la baisse

le
0
Compte tenu d'une reprise molle, l'activité pourrait reculer de 0,1 % cette année, a reconnu le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici.

Dans le monde de l'entreprise, cela s'appelle un avertissement sur résultats. Le ministre de l'Économie, Pierre Moscovici, a reconnu samedi que la croissance de la France pourrait, contrairement aux prévisions antérieures, tomber dans le rouge cette année. «Nous connaissons les tendances et, cette année, la croissance sera faible, voire étale, entre - 0,1 % et + 0,1 %», a-t-il concédé dans une interview parue samedi dans Nice-Matin. On est bien loin de la première estimation de Bercy, qui tablait sur une activité en hausse de 0,8 % pour l'ensemble de l'année. Les dernières prévisions sont «plus réalistes», a salué le président UMP de la commission des finances, Gilles Carrez, hier sur Europe 1. Mais il trouve «vraiment regrettable qu'on attende la torpeur du mois d'août pour annoncer cette révision».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant