Le gouvernement révise la politique de la ville

le
0
Suivant les recommandations de la Cour des comptes, les dispositifs d'aidesseront concentrés sur des zones prioritaires moins nombreuses.

Simplifier les dispositifs d'aides dans les quartiers sensibles en France et en finir avec le «saupoudrage» des multiples zones prioritaires: tel est le chantier présenté ce mercredi en Conseil des ministres par François Lamy, le ministre délégué à la Ville.

Dans le cadre d'une refonte de la politique de la ville, révélée dans ses grandes lignes, ce dernier a donc indiqué l'abandon des 2 500 contrats urbains de cohésion sociale (CUCS) existants ainsi que des 751 zones urbaines sensibles (ZUS) et des autres dispositifs complémentaires.

À la place, une carte géographique sera créée, qui, une fois achevée, livrera la liste de zones prioritaires pour lesquelles «des actions coup-de-poing» seront menées, comme on l'explique au cabinet du ministre. Pour celles-là, donc, les interventions publiques y seront concentrées. Pour d'autres villes, en difficulté mais moins prioritaires, des programmes ciblés seront menés et passeront par l'élaboration de contrats.

Les m...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant