Le gouvernement renonce à la taxe sur l'EBE

le
0
Une surtaxe temporaire sur l'impôt sur les sociétés remplacera ce projet vilipendé par le patronat.

Il n'y aura pas de nouvelle taxe sur l'EBE, l'excédent brut d'exploitation, ni même sur l'ENE, l'excédent net d'exploitation. Pierre Moscovici l'a annoncé dimanche soir au «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro».«J'ai quelque chose à vous dire, a commencé le ministre de l'Économie et des Finances. On a mené une concertation avec les organisations patronales, le Medef, l'Afep et la CGPME, pour que l'imposition soit efficace et ne dégrade pas la compétitivité. On a estimé qu'il n'est pas possible d'instaurer une nouvelle taxe.»

Toutefois, le gouvernement ne renonce pas pour autant au produit qui était initialement attendu sur l'EMB et l'ENE, et qui devait rapporter en tant que tel 2,5 milliards d'euros en 2014. Pierre Moscovici a indiqué, sans plus de précision, qu'il y aurait «une surtaxe temporaire sur les impôts existants, sur l'impôt sur les sociétés».

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant