Le gouvernement réforme mais conserve le collège unique

le
3
LE GOUVERNEMENT CONSERVE LE CARACTÈRE DU COLLÈGE UNIQUE
LE GOUVERNEMENT CONSERVE LE CARACTÈRE DU COLLÈGE UNIQUE

PARIS (Reuters) - Le gouvernement a adopté mercredi une réforme du collège qui conforte son caractère unique, c'est-à-dire l'accueil de tous les élèves d'une même classe d'âge, mais qui personnalise les enseignements et introduit de nouvelles pratiques pédagogiques.

Mis en place en 1975 pour "démocratiser l'enseignement", le collège unique avait remplacé les filières alors en place dès la sortie du primaire, réunissant l'ensemble des élèves de sixième et leur proposant un programme pédagogique identique.

Son principe est régulièrement critiqué aujourd'hui, ses détracteurs estimant qu'il ne prend pas assez en compte les différences de niveau des élèves de la sixième à la troisième.

La réforme généralise à l'échelle nationale des expériences pédagogiques réussies sur le terrain tout en laissant plus d'autonomie aux enseignants et aux établissement pour adapter les enseignements, selon la ministre l'Education Nationale qui a défendu une approche "pragmatique".

"Entre les enseignements pratiques interdisciplinaires, l'accompagnement personnalisé et le travail en petits groupes, eh bien ces trois temps constituent 20% de l'emploi du temps d'un élève", a déclaré Najat Vallaud-Belkacem lors du compte rendu du conseil des ministres.

"Tout en restant dans le cadre d'un collège unique (...) , on dit : vous avez quand même 20% du temps qui sera laissé à votre organisation pour le rendre le plus utile possible aux besoins des élèves", a expliqué la ministre, soulignant qu'il s'agissait d'un "acte de confiance" envers les enseignants.

Outre cette nouvelle organisation, la réforme comporte de nouveaux programmes pour renforcer la maîtrise du français, rendre les mathématiques plus attractives ou initier les élèves au codage informatique.

Les élèves apprendront aussi dès la cinquième une seconde langue vivante, soit un an plus tôt qu'auparavant.

(Julien Ponthus, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • noterb1 le mercredi 11 mar 2015 à 17:35

    En fait le problème est connu depuis 40 ans ! mais qui oserait demander que les enfants soient comme en Allemagne triés selon leurs capacités dès la 6eme ? Le collège pour tous voulu par la droite cela a surtout été le collège d'élite pour ceux qui en ont les moyens ... n'Est-ce pas l'essentiel ?

  • M9946587 le mercredi 11 mar 2015 à 16:40

    Oui, encore une réforme inutile et qui va coûter ... 2eme langue à partir de la 5ème alors que beaucoup ont déjà du mal à maîtriser le français et que l'anglais est la seconde langue sur laquelle on devrait plus insister avant de chercher à en apprendre une de plus. Il faudrait que ce soit une option cette 3ème langue ...

  • cesarski le mercredi 11 mar 2015 à 16:35

    reforme inutile et ecran de fumee, il est vraiment temps qu ils partent