Le gouvernement prêt à taxer les hauts salaires et les CDD

le , mis à jour à 09:16
22
Le gouvernement prêt à taxer les hauts salaires et les CDD
Le gouvernement prêt à taxer les hauts salaires et les CDD

Remettre un coup de barre à gauche ! C'est le mantra gouvernemental de cette rentrée. Selon nos informations, l'exécutif travaille à un plan d'annonces aux allures d'opération séduction, censé redonner du grain à moudre aux « sociaux ». Entendez : les députés PS et frondeurs opposés à la loi Travail, et surtout les syndicats CGT et FO qui n'ont toujours pas déposé les armes.

 

Pendant plusieurs semaines, Myriam El Khomri, la ministre du Travail, a pris le pouls des partenaires sociaux. Un round d'entretiens en tête à tête qui se termine cette semaine. Sa lettre de mission : tester plusieurs pistes de ce virage à gauche auxquelles l'Elysée serait prêt à donner son feu vert...

 

Dans le panier du gouvernement, on trouve des mesures qui ne vont pas, mais pas du tout, faire plaisir au Medef. Comme le déplafonnement des cotisations chômage, une proposition faite au printemps par la Cour des comptes et soutenue par la CGT, FO et la CGC. Aujourd'hui, sur les gros salaires, seule la part inférieure à 12 680 euros par mois est soumise à cotisations chômage. Au-delà, aucune contribution n'est prélevée. En « chargeant » les hauts salaires, concentrés pour la plupart parmi les cadres dirigeants de grandes entreprises, mais aussi chez les footballeurs par exemple, cette mesure de « justice sociale » rapporterait 800 M€ aux caisses de l'assurance chômage, selon le chiffrage de la Cour. Soit le montant des économies réclamées cette année à l'Unédic par Bruxelles. Un moyen, aussi, d'éviter d'avoir à serrer la vis aux chômeurs.

 

L'Elysée craint des annonces de plans sociaux

 

L'autre marqueur de gauche mis sur la table concerne la taxation des contrats courts. Après avoir promis de l'inscrire dans la loi El Khomri, le Premier ministre s'était ravisé sous la pression du Medef, laissant le soin aux partenaires sociaux d'en discuter.

 

L'échec des négociations sur l'assurance chômage ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • serval02 il y a 2 mois

    Bienvenue dans notre monarchie décadente....

  • M1945416 il y a 2 mois

    mais non serval , c'est pour nous , pas pour eux, déjà comme ça , même s'ils sont cumulards, ils déclarent chaque activité à part , donc payent beaucoup moins … un mandat et hop retraite a vie… on dit que les parasites vivent au détriment de leurs hôtes

  • serval02 il y a 2 mois

    Les salaires des politiques vont-ils rentrés dans cette taxation ?

  • herve953 il y a 2 mois

    Un socialiste qui ne taxe pas n'est pas digne d'appartenir à la SFIO : Section française de l'internationale ouvrière.

  • mucius il y a 2 mois

    m825 je vote pour toi!

  • M8252219 il y a 2 mois

    Nul L'EXEMPLE DEVANT VENIR D'EN HAUT. Réduire de moitié le nombre des parlementaires,réduction drastique des dépenses du sénat ou suppression.supprimer les statuts spéciaux,réduire de 500 000 le nombre des fonctionnaires administratifs et assimilés.délai de carence de 3 jrs pour tous;retraite à 65 ans pour tous,avec calcul identique. semaine de 40 hrs pour tous;supprimer les comités Théodules,établir la TVA sociale tous en profitent tous doivent participer à son financement .

  • M940878 il y a 2 mois

    bientôt il ne restera plus que des assistés en France et des fonctionnaires pour leurs verser leurs aides , mais payés par qui ?

  • voeuxplu il y a 2 mois

    Le gouvernement prend un virage à gauche ? Un virage à gauche vers la sortie ? Ouf ! Un Etat qui ponctionne 57% de la richesse créée est un état "communiste" qu'il soit dirigé par un gouvernement de gauche ou de droite. Osons restructurer sèchement cet Etat Français et ses institutions pour ramener l'impôt à 40 / 45% maxi du PIB tout comme nos amis Suisse ou Allemand .... Osez le dire. Les 17% d'écart c'est de la "liberté d'achat ou d'investissement" en plus pour les Français !!

  • 300CH il y a 2 mois

    sur France 2, 2014 "MOI PRÉSIDENT, il n'y aura plus AUCUN IMPÔTS" les yeux dans les yeux, devant des millions de spectateurs", mdr, il est de la même trempe que son confrère Cahuzac. Fraudait rappeler à notre chère CULBUTO, qu'une TAXE et un IMPÔTS INDIRECT

  • mucius il y a 2 mois

    Que les hauts salaires partent à l'étranger! Ici on aime les assistés et les chômeurs!