Le gouvernement préparerait des coupes budgétaires

le
3
Le gouvernement préparerait des coupes budgétaires
Le gouvernement préparerait des coupes budgétaires

PARIS (Reuters) - Le gouvernement prépare des réductions d'effectifs dans certains ministères et des économies dans les dépenses de fonctionnement mais maintient le cap d'une stabilité globale des effectifs de la fonction publique, annonce le Figaro à paraître jeudi.

La promesse de campagne de François Hollande de créer 65.000 postes dans les secteurs de l'Education, de la Justice et de l'Intérieur est maintenue, ce qui explique les coupes prévues, souligne Le Figaro.

Il est question de baisser de 2,5% à 3% les effectifs des ministères non prioritaires, c'est-à-dire tous à l'exception de l'Education, de la Justice et de l'Intérieur. Ceci équivaut pour les ministères concernés à un non remplacement de deux départs sur trois à la retraite.

Le gouvernement souhaite aussi réduire les dépenses de fonctionnement de 10% en 2013, de 3% en 2014 et de 3% en 2015, selon les chiffres auxquels a eu accès Le Figaro.

Enfin, il serait prévu une baisse de 40% des crédits dits "d'intervention" de l'Etat ces trois prochaines années, ce qui recouvre les aides à l'agriculture ou diverses subventions culturelles. Le secteur social ne serait pas concerné.

Interrogés dans Le Figaro, Matignon et le ministère du Budget contestent les chiffres de réduction des dépenses mais pas totalement ceux des effectifs.

L'objectif est de ramener le déficit public à 3% du produit intérieur brut (PIB) fin 2013 et de parvenir à l'équilibre total en 2017.

Thierry Lévêque, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M6749774 le jeudi 21 juin 2012 à 11:16

    On croit rêver. Les socialistes vont réduire certains effectifs de fonctionnaires...Sarkozy doit bien s'amuser.

  • M7136507 le jeudi 21 juin 2012 à 07:49

    Depuis des dizaines d'années les socialistes font une politique de droite ils ont commencé par éloigner Melanchon les cocos, les verts c'est pour demain et tout ce beau monde ne va pas tarder à regretter SARKO..

  • ahariga1 le jeudi 21 juin 2012 à 07:26

    Enfin les non-dits de l'Election sortent de l'ombre. Augmentation de la CROISSANCE dans la diminution des effectifs de certains MInistères et dans les dépenses....