Le gouvernement peine à contenir  ses dépenses publiques

le
0
Les dépenses publiques totales, qui agrègent celles de l'État, de la Sécu et des collectivités locales, sont passées de 1 118 milliards d'euros en 2011 à 1 151 milliards en 2012.

À première vue, la sphère publique française ne réussit toujours pas à être moins dispendieuse. Selon l'Insee, les dépenses publiques totales, qui agrègent celles de l'État, de la Sécu et des collectivités locales, sont passées de 1 118 milliards d'euros en 2011 à 1 151 milliards en 2012. Soit une hausse de 2,9 %, supérieure à celle de 2011 (2,1 %). Toutefois, ce constat mérite d'être nuancé, car, à prix constants, c'est-à-dire corrigés de l'inflation, les dépenses ont progressé de 1 % en 2012. Bercy lisse également les livraisons de matériels militaires.

À l'issue de ce deuxième tamis, les dépenses affichent une hausse de 0,9 % en 2012, identique à 2011. Enfin, et cela est plus contestable, le gouvernement considère que la recapitalisation de Dexia (2,6 milliards) et l'accroiss...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant