Le gouvernement n'envisage pas de reprendre la dette de la SNCF

le
2
    PARIS, 19 septembre (Reuters) - Le gouvernement français 
estime qu'il n'est pas opportun d'envisager une reprise de la 
dette de la SNCF à ce stade, lit-on dans un rapport remis lundi 
au Parlement. 
    Le Premier ministre, Manuel Valls, a annoncé début juin que 
l'Etat reprendrait tout ou partie de la dette et qu'un rapport 
"examinera(it) les différentes hypothèses de reprise (...) et la 
création d'une caisse d'amortissement".   
    Le rapport obtenu par Reuters conclut cependant que "le 
gouvernement estime qu'il n'est pas opportun d'envisager à ce 
stade un dispositif de reprise de la charge de la dette 
historique du gestionnaire d'infrastructure".  
    L'encours de la dette de SNCF Réseau, ancien RFF, était de 
40,8 milliards d'euros à fin juin 2016, lit-on dans le rapport. 
 
 (Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M2766070 il y a 3 mois

    Bin non ça doit etre ceux qui en profitent qui paie, donc actionnaires (l état, NON) reste? les cheu minot....Allez les bol chévic payez donc , là vous serez actionnaires

  • frk987 il y a 3 mois

    Et qui va la reprendre cette dette, aurait-on enfin la bonne surprise de voir la SNCF déposer son bilan et licencier la totalité des parasites de cette noble institution dont le prix du billet ne suffit même pas à payer les retraites très généreuses de ce régime spécial.

Partenaires Taux