Le gouvernement Merkel déstabilisé par des ventes d'armes

le
0
L'achat de 200 Leopard par l'Arabie saoudite ferait peser une menace sur Israël et les révoltes arabes.

Une affaire de vente d'armes plonge Angela Merkel dans l'embarras. Le gouvernement de centre droit de la chancelière a donné son feu vert à l'exportation vers l'Arabie saoudite de 200 chars de combat Leopard, provoquant un tollé au sein de son parti comme dans l'opposition et les médias allemands. La légalité de cette livraison d'armes est mise en cause. Elle est jugée nuisible à la sécurité d'Israël, allié privilégié de Berlin, et inopportune au moment où la région est secouée par les révolutions arabes.

Selon Der Spiegel, le Conseil fédéral de sécurité (BSR- contrôlé par le gouvernement) a autorisé la vente de 200 Panzer Leopard à l'Arabie alors qu'il refusait depuis des décennies de vendre des armes lourdes au royaume. Pour motiver ce refus, réitéré à plusieurs reprises par l'ex-chancelier conservateur Helmut Kohl, l'Allemagne a toujours expliqué vouloir préserver la sécurité d'Israël et respecter les droits de l'homme. En donnant son accord à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant