Le gouvernement limite la hausse des prix du gaz à 2 %

le
5
Alors que GDF Suez demandait une hausse de 7% au 1er octobre, les prix réglementés du gaz seront relevés de 2% seulement.

Jean-Marc Ayrault a tranché: au 1er octobre prochain, les prix du gaz augmenteront de 2 %. Quelque 11 millions de foyers sont concernés. La décision des pouvoirs publics, officialisée hier soir, ne satisfera pas GDF Suez. L'entreprise avait transmis à la Commission de régulation de l'énergie (CRE) une demande de majoration de 7 %. C'est donc un scénario semblable à celui de l'été dernier qui se reproduit: alors que GDF Suez plaidait pour une hausse de 8 % en juillet, il n'avait obtenu que 2 %.

Une nouvelle fois, l'entreprise devrait porter l'affaire devant le Conseil d'État: ce serait la troisième fois en moins d'un an. La loi stipule que les coûts d'approvisionnement doivent être intégralement répercutés. La plus haute autorité administrative a déjà donné raison au début de l'année à GDF Suez. Le gouvernement, soucieux de ne pas mécontenter les consommateurs, a donc choisi à nouveau de passer outre.

Comment faire pour mettre un terme à la passe d'armes entre l'État et l'entreprise? Ces derniers jours, le scénario d'une fixation mensuelle des prix du gaz a été étudié. Un tel mécanisme déjà utilisé par le passé permettrait de lisser les hausses. Il sera intégré à la proposition de loi sur les tarifs progressifs de l'énergie présentée par le député PS François Brottes. Les délais sont courts: les parlementaires examinent ce texte en commission dès ce mardi.

Chez GDF Suez comme chez les fournisseurs alternatifs, on est un peu circonspect sur un mode de révision mensuel qui risque de provoquer une agitation perpétuelle dans le dossier ultrapolitique des prix du gaz. En toile de fond, une réflexion est engagée par le gouvernement pour refondre le mode de calcul de l'évolution des prix du gaz. Mais le calendrier et les modalités restent flous.

LIRE AUSSI:

» GDF Suez réclame une hausse de 7 % des tarifs du gaz

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mfouche2 le mardi 18 sept 2012 à 11:03

    ça rappelle le bon vieux temps de la planification soviétique , on sait comment ça s'est terminé

  • mlaure13 le mardi 18 sept 2012 à 10:37

    Quant à s’occuper du « mariage des homos », s’il n’y avait que çà, hélas non ?!...Ne pas oublier que le PS. Tient son « fond de commerce » de tous les électeurs « enfumés » existants et CREES, suivant les circonstances (fonctionnaires en SURPLUS et autres DEBILES) !!!...

  • mlaure13 le mardi 18 sept 2012 à 10:26

    S'il suffit de demander 5, 6, ou 7% d'augmentation de tarif pour en obtenir immanquablement 2%...de qui se moque t'on ???...

  • ANOSRA le mardi 18 sept 2012 à 09:28

    Qu'attend ce gouvt pour changer la loi sur les tarifs, ah, oui, il est occupé par le mariage homosexuel, plus urgent !

  • md24750 le mardi 18 sept 2012 à 06:39

    9 % depuis le début de l'année, et l'année n'est pas terminée. Gageons qu'EDF aura gain de cause d'ici là