Le gouvernement justifie la hausse des tarifs SNCF

le
32
Le gouvernement justifie la hausse des tarifs SNCF
Le gouvernement justifie la hausse des tarifs SNCF

Après le secrétariat d'Etat aux Transports, le ministère de l'Ecologie, du Développement durable et de l'Energie a défendu, à son tour, samedi la hausse des tarifs de la SNCF annoncée vendredi soir, arguant de la nécessité d'améliorer la qualité du service aux voyageurs. «Cette hausse de 2,6% s'avère nécessaire à l'amélioration de la qualité du service offert aux voyageurs, car, en 2014, seule la hausse de la TVA avait été répercutée sur le prix des billets», rappelle le ministère de Ségolène Royal dans un communiqué. 

Un argument qui suscite la colère de l'Association des voyageurs usagers des chemins de fer (Avuc). «Ce sont les voyageurs du quotidien, ceux qui utilisent le train pour aller travailler qui font les frais de cette augmentation», a souligné l'association à l'annonce de cette majoration. Selon elle, la hausse intervient alors même que la qualité de service de la SNCF est en «recul», déplorant une «baisse des effectifs dans les gares», la «fermeture de guichets» ou encore la «disparition des contrôleurs dans les trains» et les «suppressions de dessertes».

Les tarifs des billets Prem?s et des cartes de réduction restent inchangés

«La SNCF va ainsi pouvoir poursuivre ses investissements en termes de maintenance, sa priorité, ainsi que ses investissements sur le matériel, les systèmes d'information et la relation clients», justifie de son côté le ministère de l'Energie.

Le gouvernement insiste sur le fait que cette hausse, qui entrera en vigueur dès le 31 décembre, ne s'appliquera pas sur l'ensemble des tarifs, «mais uniquement sur les tarifs pleins». Les prix d'appels (Prem?s), celui des cartes de réduction et les réservations avec les abonnements forfaits et étudiants, élèves et apprentis restent donc inchangés. «La SNCF pourra ainsi proposer plus de tarifs réduits aux voyageurs les plus modestes, en contrepartie d'un effort financier limité demandé à la clientèle ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM le dimanche 28 déc 2014 à 12:05

    L'effet prévisible de cette augmentation c'est une baisse du nombre de passagers de 5% environ. Au profit de la voiture et de nouvelles lignes de bus.

  • a.guer le dimanche 28 déc 2014 à 09:31

    forcément, il faut bien payer les retraites des agents SNVF qui partent en retraite à taux plein à 55 ans

  • dsta le dimanche 28 déc 2014 à 08:49

    Ne les écoutez plus, c'est inutile! Votre opinion est faite, la mienne aussi! Ils sont complètement discrédités et ne méritent que du mépris! IGNOREZ les, ils ne valent vraiment pas le détour !

  • YTRAM le samedi 27 déc 2014 à 22:10

    Docteur, j'ai un problème je ne voie pas ce que j'entends et je n'entends pas ce que je voie .Cher Monsieur un seul remède ,débranchez votre télé et surtout n'écoutez plus la radio vos troubles vont disparaître rapidement . Merci docteur

  • birmon le samedi 27 déc 2014 à 21:17

    sergela3, le point d'indice des fonctionnaires est lui aussi bloqué depuis fin 2010, ainsi que les pensions d'invalidité de la fonction publique. Une partie de vos récriminations tombe à l'eau. Il faut savoir aussi que tout les agents ne bénéficient pas de l'avancement automatique qui permettrait de compenser la perte de pouvoir d'achat des salaires des fonctionnaires depuis 4 ans.

  • birmon le samedi 27 déc 2014 à 21:07

    Le gouvernement justifie une nouvelle hausse des charges pour les français. J'aimerais qu'il leur annonce une baisse générale de la fiscalité des particuliers et la réindexation des retraites et des pensions d'invalidité.

  • idem12 le samedi 27 déc 2014 à 20:06

    Pas de panique il justifiera aussi la faillite de la France...

  • froggy83 le samedi 27 déc 2014 à 19:20

    De qui se moque-t-on ? mon neveu a dû traverser la France du SUD au nord en train avant Noël; sur 4 trajets en 2 jours, il n'a eu que des retards et des grèves; arrivé à 20h pour le réveillon. Bref, un voisin ne prend plus le train depuis longtemps pour ne pas être pris en otage; quant à moi, ça fera dix ans environ. Alors les 2,6% d'augmentation, c'est pour quoi? Pour améliorer la communication en cas de grève ou retard ? Lame en table !

  • frguidez le samedi 27 déc 2014 à 18:54

    Je devais partir ce soir 27/12 de Cambrai vers Paris via St-Quentin. Résultat : train en retard à Cambrai (15min affiché est devenu 1h de retard en vrai) donc correspondance impossible à prendre à St-Quentin. Le tout servi avec de vagues judtifications tirées du nez au chef de gare... Je dois rester à Cambrai ce soir et partir hypothétiquement demain. Vivement la concurrence des bus ! Signé : un otage du rail

  • dsta le samedi 27 déc 2014 à 18:52

    Plus la peine de les écouter, ils n'ont aucun bon sens et se foutent de la tête des rares qui les écoutent encore! Pour ces attrapes nigauds, c'est la porte! Les Français de bon sens ont bien compris a qui ils avaient a faire...et hélas, ce n'est vraiment pas reluisant !