Le gouvernement italien rassurant sur l'état du système bancaire

le
0
LE BESOIN DE RECAPITALISATION DES BANQUES ITALIENNES SURESTIMÉ
LE BESOIN DE RECAPITALISATION DES BANQUES ITALIENNES SURESTIMÉ

BRUXELLES (Reuters) - Les besoins de recapitalisation des banques italiennes les plus affaiblies ont été surestimés, estime le ministre des Finances italien Pier Carlo Padoan.

Le Fonds monétaire international observait lundi que le secteur bancaire italien, qui ploie sous 360 milliards d'euros de créances douteuses et irrécouvrables, constituait une menace particulière pour les perspectives économiques du pays.

La question n'a pas été évoquée par les ministres des Finances européens durant une réunion de deux jours qui s'est terminée mardi, a observé Pier Carlo Padoan.

Il a déclaré à la presse que "le système bancaire (italien) est solide et n'a que très peu de situations critiques particulières", sans préciser lesquelles.

"Il y a une vision du système bancaire italien qui est complètement déformée en termes de chiffres, de créances douteuses et de besoins de recapitalisation qui pourraient s'avérer nécessaires", a-t-il ajouté.

Le Trésor italien compte obtenir d'ici début août un décret permettant d'accorder aux banques une garantie de l'Etat pour les aider à se débarrasser de leurs créances douteuses, a-t-on appris lundi d'une source informée de ce projet.

Les résultats des prochains tests de résistance bancaires européens seront annoncés le 29 juillet, ce qui laisse à Rome moins de trois semaines pour parvenir à un accord avec Bruxelles sur un mécanisme de recapitalisation des banques les plus fragiles de la péninsule.

(Francesco Guarascio, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant