Le gouvernement israélien ne s'offusque pas de la sortie de Trump

le
0
    JERUSALEM, 4 décembre (Reuters) - Deux ministres israéliens 
du gouvernement de Benjamin Netanyahu ont minimisé vendredi les 
déclarations tenues la veille par Donald Trump, candidat à 
l'investiture républicaine aux Etats-Unis, devant la Republican 
Jewish Coalition. 
    Devant ces donateurs de la communauté juive des Etats-Unis, 
le magnat de l'immobilier et des médias a lancé: "Vous ne me 
soutiendrez pas même si vous savez que je suis la meilleure 
chose qui puisse arriver à Israël. Vous ne me soutiendrez pas 
parce que je ne veux pas de votre argent." Trump a poursuivi en 
se présentant en "négociateur, comme vous". 
    Sur son site internet, le quotidien israélien Times of 
Israël a estimé que sa sortie relevait de "stéréotypes 
grossiers". Avis partagé par un spécialiste des affaires 
américaines dans le quotidien Haaretz, qui juge que Trump a 
versé dans des "stéréotypes flagrants sur les juifs". 
    Aucun porte-parole du gouvernement israélien n'a fait de 
commentaire. En revanche, deux membres du gouvernement ont 
désamorcé la situation.  
    "Au final, Donald Trump est connu pour être un candidat dont 
la quasi-totalité des déclarations sont des provocations. Il est 
donc possible de dire que les juifs s'en sont sortis à bon 
compte en comparaison avec d'autres de ses déclarations", a dit  
Zev Elkin, ministre de l'Immigration, au micro de Radio Israël. 
    Son collègue chargé du Tourisme, Yariv Levin, a jugé lui que 
Trump était libre de dire ce qu'il souhaite. "Il peut y avoir 
des désaccords avec Obama, avec Trump et avec d'autres, mais je 
peux même vous promettre que nous aurons beaucoup de coopération 
avec le futur président, quel qu'il soit", a-t-il dit au micro 
d'une radio de Tel Aviv. 
 
 (Dan Williams; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant