Le gouvernement israélien hostile à l'initiative française

le
1
    JERUSALEM, 28 avril (Reuters) - Benjamin Netanyahu a exprimé 
formellement jeudi son hostilité à l'initiative de la France 
pour relancer le processus de paix israélo-palestinien. 
    "Israël reste fidèle à sa position selon laquelle des 
négociations bilatérales directes sont le meilleur moyen de 
régler le conflit", disent les services du Premier ministre 
israélien dans un communiqué. 
    "Toute autre initiative diplomatique éloignerait les 
Palestiniens des négociations directes", ajoutent-ils, sans 
exclure formellement toute participation à une conférence 
internationale.      
    Jean-Marc Ayrault, ministre français des Affaires 
étrangères, a annoncé jeudi la tenue, le 30 mai à Paris, d'un 
sommet en présence d'une vingtaine de délégations étrangères 
afin de relancer le processus de paix.   
    Son prédécesseur Laurent Fabius avait dit en février vouloir 
lancer une initiative en deux temps -- d'abord une conférence 
sans les parties, puis une autre en leur présence.  
    Le gouvernement israélien avait déjà exprimé son scepticisme 
le mois dernier, disant avoir du mal "à comprendre la logique de 
cette initiative", après la visite du diplomate Pierre Vimont, 
que Paris a chargé du dossier. L'Autorité palestinienne s'en est 
quant à elle félicitée.  
 
 (Ori Lewis, Jean-Philippe Lefief pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M898407 il y a 8 mois

    Pas étonnant que cette initiative stupide de la France soit rejetée par Israel ! Il faut s'appeler Hollande pour oser organiser une conférence sans y inviter les deux principaux pays concernés ! Ridicule....