Le gouvernement grec sur le fil du rasoir

le
0
L'annonce d'un référendum en janvier prochain a provoqué un véritable tollé dans toute la classe politique grecque. La perspective incertaine sur l'avenir du pays fait trembler les partenaires européens.

De notre correspondante à Athènes

L'annonce d'un référendum en janvier prochain à provoqué un véritable tollé dans l'intégralité de la classe politique grecque. Pour l'économiste Takis Bratsos, «c'est un choix complètement irresponsable et egocentrique. Georges Papandreou, afin de rester au pouvoir, fait un chantage sans pareil au peuple Grec en colère. C'est la rigueur ou la faillite. Ce genre de décision nuit fortement à l'économie mais aussi au bon fonctionnement de l'Etat». Et les réactions sont immédiates. Les marchés s'effondrent à la mi-journée et la perspective incertaine sur l'avenir politique grec fait trembler les partenaires européens.

A Athènes, les discussions tournent autour d'une seule issue : la chute du gouvernement Papandreou. Après la défection de Milena Apostolaki, députée du PASOK, d'autres députés de la majorité pourraient suivre le même chemin. Le vote de confiance de vendredi prochain à l'Assemblée est donc risqué pour le prem

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant