Le gouvernement français lance un site "Stop-Djihadisme"

le
0

PARIS, 28 janvier (Reuters) - Trois semaines après les attentats meurtriers de Paris et Montrouge (Hauts-de-Seine), le gouvernement français a dévoilé mercredi un site internet contre le djihadisme avec notamment une vidéo censée dissuader d'éventuels candidats. Cette plate-forme (stop-djihadisme.gouv.fr), qui porte en sous-titre "Agir contre le terrorisme", se veut informative et préventive afin de "démystifier des démarches d'endoctrinement sectaire", a précisé Bernard Cazeneuve à l'issue du conseil des ministres. "Il faut informer les jeunes de tout cela. C'est une manière de les protéger, les jeunes et les autres", a ajouté le ministre de l'Intérieur. Le gouvernement estime à quelque 1.300 le nombre de ressortissants français actuellement concernés par des filières djihadistes en Syrie et en Irak. Les autorités empruntent aux codes habituels de la propagande djihadiste sur internet pour livrer "un contre-discours" tentant de démonter les arguments des recruteurs. Une vidéo d'environ deux minutes oppose ainsi des images en couleurs de propagande à des images, parfois très dures, en noir et blanc des conflits syriens et irakiens. "Ils te disent : 'Sacrifie-toi à nos côtés, tu défendras une juste cause'", "En réalité tu découvriras l'enfer sur terre et tu mourras seul, loin de chez toi", peut-on lire notamment. Ou encore : "Ils te disent : 'Rejoins-nous et viens aider les enfants syriens', "En réalité tu seras complice du massacre de civils". "Ils te disent : 'Tu vis dans un monde de mécréants impurs, la vérité est ici", "En réalité, comme seules vérités tu découvriras l'horreur et la tromperie", répond le gouvernement français sur fond d'images de crucifixions. La vidéo se conclut par ces mots : "Les discours d'embrigadement djihadistes font chaque jour de nouvelles victimes". (Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant