Le gouvernement favorable à la hausse des billets de train

le
0
Le secrétaire d'Etat aux Transports Thierry Mariani estime qu'une hausse raisonnable permettrait de mieux entretenir certaines lignes ferroviaires

Alors que la SNCF tente de faire oublier l'idée selon laquelleles billets de trains sont chers et réservés à une clientèle aisée, le secrétaire d'Etat aux Transports, Thierry Mariani, s'est dit ce samedi sur Europe 1, favorable à une hausse des prix des billets.

Le secrétaire d'Etat a évoqué une hausse «tout à fait raisonnable» qui tiendrait compte de l'inflation et permettrait d'entretenir certaines lignes ferroviaires.«Je suis favorable à une position équilibrée où l'usager paye en fonction de l'inflation, une augmentation tout à fait raisonnable», a-t-il déclaré.

 

Etat des voies ferrées alarmant

 

Cette hausse interviendrait parallèlement à une augmentation des droits de péage, qui sont des droits que paient les compagnies pour faire passer leurs trains.

«Ne pas augmenter les droits de péage ça veut dire que ce serait le contribuable qui subventionnerait (à lui seul, ndlr) l'entretien», des lignes ferroviaires, a souligné Thierry Mariani. Réseau ferré de France (RFF), le gestionnaire public des voies ferrées françaises, a lancé cette semaine un cri d'alarme sur la situation des voies ferrées françaises qui pourraient être en partie abandonnées faute de crédits pour assurer leur maintenance.

 

Coût d'entretien non assuré

 

Selon RFF, une bonne partie du réseau est menacée d'obsolescence à plus ou moins long terme. «Le financement du renouvellement du réseau n'est pas assuré sur le long terme, y compris celui emprunté par les TGV», s'était inquiété Alain Sauvant, directeur de la stratégie de RFF.

Alors que le «coût complet» du réseau ferré -qui comprend l'entretien des voies et leur renouvellement quand elles sont vraiment trop usées- est estimé à environ 6,5 milliards d'euros par an, les revenus de RFF ne couvrent que 83% de cette somme.

(Avec AFP)

LIRE AUSSI : » La SNCF lance une offensive sur les prix

» Le manque d'investissements menace l'avenir du TGV

» Les prix des TGV se sont envolés depuis 2002

» La Cour des comptes épingle la RATP et la SNCF

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant