Le gouvernement espagnol ouvert à un dialogue avec les Catalans

le
0

MADRID, 4 octobre (Reuters) - Le président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a lancé samedi un appel au dialogue avec les séparatistes catalans "dans les limites de la Constitution". "La loi et le dialogue, c'est le moyen de sortir de cette situation", a-t-il dit lors d'une réunion de sa formation politique, le Parti populaire, organisée près de Madrid. "Ouvrir un dialogue, c'est avancer vers un terrain d'entente, mais à une seule condition, que cela soit fait dans les règles du jeu qui s'appliquent à nous, c'est-à-dire la loi", a-t-il poursuivi. La Généralité de Catalogne, l'exécutif local, a suspendu cette semaine la campagne en vue d'un référendum d'autodétermination fixé au 9 novembre à la suite de la décision de la Cour constitutionnelle, qui a accepté d'examiner le recours suspensif déposé par le gouvernement central. Mais dans un message publicitaire diffusé samedi, le gouvernement catalan annonce qu'il a convenu de "prendre les mesures légales, politiques et institutionnelles nécessaires pour garantir le droit de décider de l'avenir politique de la Catalogne". Pour Madrid, la tenue d'un référendum en Catalogne serait contraire à la Constitution. Avec plus de 7 millions d'habitants, la Catalogne, dans le nord-est de l'Espagne, compte pour 20% environ du Produit intérieur brut du pays. Selon les instituts de sondage, une écrasante majorité de ses habitants veulent pouvoir se prononcer sur leur avenir institutionnel. La proportion d'indépendantistes, si elle est en augmentation, ne semble toutefois majoritaire en l'état des intentions virtuelles de vote. (Carlos Ruano; Henri-Pierre André pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant