Le gouvernement envisage de céder des participations de l'Etat

le
5
LE GOUVERNEMENT RÉFLÉCHIT À DES CESSIONS DE PARTICIPATIONS DE L'ÉTAT
LE GOUVERNEMENT RÉFLÉCHIT À DES CESSIONS DE PARTICIPATIONS DE L'ÉTAT

PARIS (Reuters) - Arnaud Montebourg a confirmé dimanche que le gouvernement réfléchissait à des cessions de participations d'entreprises dont l'Etat est actionnaire, tout en excluant de les privatiser.

"Dans certaines entreprises, on a par exemple 36% de participation. On peut passer à 33%, qu'est que ça change ?", a dit le ministre du Redressement productif sur France 5.

Il a évoqué aussi des groupes dont l'Etat détient "85% du capital". Même s'il ne les a pas nommés, "pour ne pas provoquer des réactions inutiles sur les marchés boursiers", il faisait clairement allusion à EDF et GDF Suez, dont l'Etat français détient respectivement près de 85% et 36% du capital.

"Ce sont des choix qui seront discutés devant le Parlement (...). Il ne s'agit pas de les interpréter comme une privatisation", a-t-il assuré.

Les changements envisagés, qu'il avait dévoilés dans une interview début avril au Wall Street Journal dans le cadre des efforts de consolidation budgétaire du gouvernement, sont des "changements qui protègent nos intérêts stratégiques et ne diminuent pas l'influence de l'Etat", a encore dit Arnaud Montebourg.

A la question de savoir si l'expression intérêts stratégiques renvoyait au secteur de l'énergie, il a répondu : "Il n'y a pas que l'énergie, il y a beaucoup de choses, les transports (...), tout ce qui organise la société française."

"Il s'agit de les choisir avec soin, de le faire avec tempérance et en maintenant les intérêts de l'Etat", a-t-il encore indiqué.

Une première opération du genre a été menée fin mars avec la cession par le gouvernement de 3,12% du capital de l'équipementier aéronautique Safran, notamment pour financer un renforcement des fonds propres de la Banque publique d'investissement.

Yann Le Guernigou

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • rodde12 le lundi 15 avr 2013 à 09:42

    Ne vous inquiétez pas ils vont nationaliser le patrimoine des Français pour pouvoir le vendre. Aprés ils vont essayer de payer les fonctionaires avec les impots; Mais comme seuls les fonctionnaires auront des revenus, l'exercice consistera a payer les fonctionnaires avec les impots levés sur les fonctionaires. On attends des experts nord coréens pour mettre cela en place. D'ou l'avantage pour les députés et ministres d'avoir des indemnités non impoables.

  • brinon1 le lundi 15 avr 2013 à 02:01

    le bradage commencé il ya trente ans continue, mais il ne reste plus grand chose à vendre, il y a longtemps que l'argenterie a pris le chemin de la salle de ventes, le pays tombe de plus en plus bas....

  • M3086232 le lundi 15 avr 2013 à 00:15

    faisons comme les espagnols vendons 3% d'eads au plus haut l'action de montera pas jusqu'au ciel carnet de commandes plein ou pas . c'est le moment de vendre quitte à racheter dans quelques années

  • heimdal le dimanche 14 avr 2013 à 23:47

    Ils sont prêts à tout pour maintenir leur train de vie .

  • wanda6 le dimanche 14 avr 2013 à 23:34

    sauf que EDF et Suez sont au plus bas, Sarkozy a vendu l'or aussi au plus bas

Partenaires Taux