Le gouvernement doit trancher sur les niches fiscales

le
0
8,5 à 10 milliards d'euros d'économies doivent être réalisés d'ici 2012.

L'embellie de la croissance française au deuxième trimestre - marquée par une hausse de 0,6% du PIB - n'exonère pas le gouvernement de lourds efforts budgétaires pour les prochains mois. C'est le message adressé mardi par l'agence de notation Moody's. L'agence reconnaît que les notes AAA - la meilleure possible - de la France, de l'Allemagne, des États-Unis et de l'Angleterre «restent bien positionnées». Pour autant, en raison de la crise, ces quatre pays se sont tous rapprochés de la zone de dégradation. S'agissant de la France, Moody's est très clair. Pour conserver à long terme sa meilleure note, l'État doit impérativement réussir sa réforme des retraites, et celle-ci doit obligatoirement passer par un allongement de l'âge de cessation d'activité. «Partir plus tard à la retraite augmentera le revenu disponible des salariés, réduira donc leur épargne, ce qui stimulera la consommation donc la croissance», résume l'agence.

Un cercle vertueux sur lequel planc

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant