Le gouvernement dissout deux groupes d'extrême droite

le
0
Troisième voie et les Jeunesses nationalistes révolutionnaires étaient dans le viseur du gouvernement depuis le décès du militant d'extrême gauche Clément Meric, début juin. Ils avaient pourtant annoncé leur autodissolution.

Le gouvernement a décidé de se débarrasser de Troisième voie et des Jeunesses nationalistes révolutionnaires (JNR). Ces deux mouvements d'extrême droite étaient dans le viseur du gouvernement depuis la mort du militant antifasciste Clément Méric, le 5 juin dernier, lors d'une bagarre avec des skinheads. L'exécutif considère que ces mouvements «présentaient les caractéristiques de milices privées» et qu'ils incitaient à «la discrimination et à la haine».

Serge Ayoub, leader de ces mouvements, avait pourtant annoncé leur autodissolution, il y a quinze jours. Le gouvernement estime cependant qu'ils n'ont pas cessé leur activité politique, depuis cette annonce. Il souhaite également se prémunir d'une éventuelle reformation. En cas de te...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant