Le gouvernement dénonce le cynisme de Nicolas Sarkozy sur PSA

le
44
LE REPORT DU PLAN SOCIAL DE PSA DÉNONCÉ COMME UNE MANOEUVRE PAR LE GOUVERNEMENT
LE REPORT DU PLAN SOCIAL DE PSA DÉNONCÉ COMME UNE MANOEUVRE PAR LE GOUVERNEMENT

PARIS (Reuters) - La porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a dénoncé vendredi "le cynisme absolu" de Nicolas Sarkozy qui, a reconnu François Fillon, avait demandé au président du directoire de PSA Peugeot Citroën de reporter son plan social, mais pour des motifs exclusivement économiques.

Lors du duel télévisé qui l'a opposé jeudi soir à Jean-François Copé, son adversaire pour la présidence de l'UMP, l'ancien Premier ministre a déclaré qu'il était "absolument faux" de dire que le prédécesseur de François Hollande avait demandé à Philippe Varin de repousser l'annonce du plan social après l'élection présidentielle.

Cette discussion téléphonique est relatée par un ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, Camille Pascal, dans son livre "Scènes de la vie quotidienne à l'Elysée".

"Le lendemain matin, lorsque j'entendis à la radio les explications aussi embrouillées qu'embarrassées du patron de Peugeot qui semblait revenir sur son projet, je me dis alors que l'intervention musclée du Président n'avait pas été vaine", écrit-il notamment.

François Fillon, qui récuse tout calcul électoral de la part de Nicolas Sarkozy, a livré jeudi sa version.

"Il ne demande pas qu'on repousse l'annonce, il demande qu'on repousse le plan social, ça ne revient pas du tout au même", a-t-il dit sur France 2.

"C'est un choix politique, qu'on peut discuter d'ailleurs, (...) - qu'il avait d'ailleurs déjà fait au moment de la crise de 2008 - en disant à l'industrie automobile 'Je n'accepte pas que vous licenciez et je vais vous aider'", a-t-il expliqué.

"Il aurait été un peu étrange que juste à la veille de l'élection présidentielle, le président de la République française, qui avait tout fait pour empêcher les licenciements dans l'industrie automobile dise à M. Varin 'Mais allez-y, je vous en prie, c'est vraiment le moment de le faire'", a ajouté François Fillon.

"INTÉRÊT ÉLECTORALISTE PUR"

Interrogé à ce sujet vendredi sur RTL, l'ancien ministre UMP du Travail Xavier Bertrand a dit ne pas avoir "le même souvenir" de cet épisode que son ancien Premier ministre.

Pour Najat Vallaud-Belkacem, "ça démontre finalement deux façons très différentes de gouverner, du gouvernement Sarkozy et du gouvernement actuel".

"Le premier était dans le cynisme absolu, la recherche de l'intérêt électoraliste pur et à court terme, le second, celui de Jean-Marc Ayrault, est dans la recherche permanente de solutions", a dit la porte-parole du gouvernement sur France 2.

"Retarder le plan social lui-même, ça veut dire que les difficultés de trésorerie s'accumulent et ça veut dire que le plan social, pour le coup, n'en est que plus important. Donc c'est extrêmement grave ce qui nous a été confirmé hier soir", a-t-elle souligné.

"On a creusé les difficultés de l'entreprise parce que par définition, plus vous mettez de temps à faire les ajustements nécessaires (...), plus cette crise s'approfondit", a déploré Najat Vallaud-Belkacem.

PSA a engagé un plan d'économies prévoyant 8.000 suppressions de postes, dont 3.000 à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) et 1.400 à Rennes (Ille-et-Vilaine). Le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, presse Philippe Varin de "reformater" son plan social.

François Fillon a souligné jeudi soir "une grande différence entre Nicolas Sarkozy et François Hollande" sur la gestion de ce dossier.

"C'est qu'il le fait au téléphone avec M. Varin, sans porter préjudice à Peugeot de manière publique, comme l'a fait M. Hollande dans des conditions parfaitement scandaleuses et désastreuses pour l'entreprise avec M. Montebourg, c'est-à-dire en désignant l'entreprise Peugeot à la face du monde comme une entreprise mal gérée".

Sophie Louet

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • knbskin le vendredi 26 oct 2012 à 14:14

    Hum ! M5859377 ... C'est un peu plus compliqué. Les dépenses de R&D militaire françaises sont beaucoup plus faibles que celles des US, et "irriguent" beaucoup moins le monde de la recherche et des PMI innovantes. C'est tout un "écosystème" différent. L'écosystème d'innovation allemand est lui aussi beaucoup plus efficace que l'allemand, mais c'est un peu compliqué à présenter en n fois 500 caractères :)

  • M5859377 le vendredi 26 oct 2012 à 13:42

    knbskin: si les dépensens militaires alimentaient à ce point l'innovation la RD nous devrions etre au top en europe et bien loin devant l'Allemagne....

  • M2734309 le vendredi 26 oct 2012 à 12:31

    Complètement nulle la Belkacem

  • knbskin le vendredi 26 oct 2012 à 12:22

    Oui, nandfer, l'Allemagne se réoriente vers le marché des BRIC, avec des produits de haute technologie. Quant aux dépenses militaires, M5859377, elles "boostent" complètement tout le système de recherche, de R&D et d'innovation US ... et en partie le même système en France. Pour melvyn1, on est dans la même logique : recherche, R&D, innovation ...

  • melvyn1 le vendredi 26 oct 2012 à 12:17

    le problème de peugeot, c'est la direction de l'entreprise.modèle dépassé, fiabilité plus que moyenne, j'en passe et des meilleures.Pourquoi les ventes de peugeot diminuent ? voilà le vrai problème. Acheté une voiture allemende et vous verrez lz différence à l'usage.............

  • M5859377 le vendredi 26 oct 2012 à 12:12

    nandler: les chinois achetet surtout les propriétés viticoles il me semble....

  • M5859377 le vendredi 26 oct 2012 à 12:10

    rente de situation des allemands accentuée par des dépenses militaires bien plus faibles que chez nous ce qui sur qq décennies équivaut a plusieurs dizaines de milliards d'euros! ah il valait mieux la perdre la guerre vu sous cet angle....

  • nandfer le vendredi 26 oct 2012 à 12:09

    L'allemagne exporte vers la chine (13%) et ce n'est pas du à son cout du travail, puisque la main d'oeuvre chinoise est 5 fois moins chère, mais parceque ses produits sont de haute technologie . C'est comme le vin français : il se vend bien en Chine , parce que les chinois n'ont pas le savoir-faire des vignerons français. Mais ils produisent du vin à 1 euro la bouteille . Et ils achètent le vin francais à plus de 100 euros

  • i.jamais le vendredi 26 oct 2012 à 12:04

    UMP : on ne veut pas que PSA licencie - PS : il faut licencier au plus tot sinon c'est pire après ... ya pas inversion des roles là ??? c'est le monde à l'envers, en fait si vous voulez une politique de droite, votez à gauche et vice versa !!

  • knbskin le vendredi 26 oct 2012 à 12:04

    Les Allemands ont une "rente de situation" qui ne "tombe pas du ciel", M5859377. Ils l'ont CREEE, avec leur enseignement, leurs chercheurs, leurs chefs d'entreprise ... Euro et exporttions en Europe sont des outils. Si vous les leur retirez, ils trouveront AUTRE CHOSE. En 1945, ils n'aviaent PLUS RIEN, et depuis, ils ont remonté l'économie dominante de la zone € ...